Vivre dans le Nogentais(Avant-lès-Marcilly et environs)

SECURITE ROUTIERE /NOGENT

 

Contrôles renforcés dans l'arrondissement

 

Nogent-sur-Seine - Les gendarmes ont bloqué les accès de la commune lors d'une importante opération visant à contrôler l'alcoolémie chez les automobilistes

Le sous-préfet de l'arrondissement, Jean-Jacques Mouline, et le commandant Jeannesson ont supervisé cette opération de grande ampleur

Le sous-préfet de l'arrondissement, Jean-Jacques Mouline, et le commandant Jeannesson ont supervisé cette opération de grande ampleur

Nogent-sur-Seine - Les gendarmes ont bloqué les accès de la commune lors d'une importante opération visant à contrôler l'alcoolémie chez les automobilistes

Nogent-sur-Seine -  Plusieurs centaines d'automobilistes ont soufflé dans l'éthylotest vendredi en début d'après-midi à Nogent-sur-Seine. « Et ce n'est pas terminé, prévient fermement Jean-Jacques Mouline, le sous-préfet de l'arrondissement. Ces dispositifs seront engagés toutes ces prochaines semaines aussi bien à Nogent qu'à Romilly, mais également sur le secteur rural. » Une chose est certaine : la sécurité routière est prise très au sérieux par les autorités et notamment le nouveau préfet de l'Aube qui en a fait l'une de ses priorités. Cette présence renforcée des gendarmes sur le terrain fait suite aux mauvais chiffres de la mortalité sur les routes auboises ces derniers mois.
Tous les automobilistes quittant ou bien pénétrant dans la commune ont été invités à ranger leur véhicule sur le bas-côté de la chaussée. Une vingtaine de gendarmes ont été mobilisés pour mener à bien ce contrôle : des militaires issus des brigades de Nogent-sur-Seine et de Romilly-sur-Seine, mais également ceux du Peloton de Surveillance et d'Intervention de la gendarmerie (PSIG).
Le nouveau plan d'action dévoilé par le gouvernement pour améliorer la sécurité routière et donc faire diminuer le nombre d'accidents mortels sur la route n'a rien d'un gadget. Par exemple, concernant la lutte contre l'alcoolémie et l'usage de stupéfiants, le contrôle d'un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8g/l entraînera le retrait de huit points, contre six actuellement. « Les automobilistes circulant sans permis de conduire se verront confisquer leur véhicule qui sera mis en fourrière, indique encore Jean-Jacques Mouline. Les panneaux avertissant de la présence de radars vont être supprimés et les avertisseurs des contrôles de vitesse seront notamment interdits. »

Intensification


Le commandant Jeannesson, commandant la compagnie de gendarmerie de Nogent-sur-Seine, se trouvait lui aussi aux côtés du sous-préfet de Nogent vendredi. Il confirme également l'intensification des contrôles de gendarmerie dans le Nord-Ouest aubois ces prochains jours. « Nous devons rapidement inverser la tendance, affirme-t-il. Cette priorité passe aussi par une présence soutenue des gendarmes sur les routes. »

 

Attention : mise en fourrière des véhicules
Dans notre département, 15 personnes ont déjà trouvé la mort sur la route, contre 16 pour l'ensemble de l'année 2010. « Une situation inacceptable », met en garde le sous-préfet de Nogent-sur-Seine, reprenant ainsi les propos tenus récemment par le nouveau préfet de l'Aube, Christophe Bay.
Pour inverser la tendance, les opérations de contrôles routiers menés conjointement par la police et la gendarmerie seront désormais menées chaque jour sur les routes de l'Aube.
Attention, les forces de l'ordre peuvent désormais mettre en œuvre de nouveaux moyens de lutte contre l'insécurité routière.
Elle pourront ainsi décider de l'immobilisation et de la mise en fourrière des véhicules des conducteurs au comportement particulièrement dangereux, plutôt que de les laisser reprendre le volant dans l'intervalle les séparant de leur condamnation par la justice.

             Un article de Christophe LEVERT de notre quotidien EST ECLAIR